03 avril 2006

Station Innocence, Terminus



Cela va faire bientôt 30 minutes qu’elle attend…
Comme à chaque jour, après avoir fini ses cours, elle parcourt les 500 mètres qui séparent son lycée de l’arrêt du bus. Là, elle attend… elle attend… elle attend…

Elle attend ce bus qui, une fois sur deux, ne s’arrêtera pas à la station. Ce bus bondé, qui contient parfois le triple de ce qu’il devrait contenir, qui penche dangereusement vers la gauche et dont des têtes dépassent des fenêtres et des portes comme du bétail en route vers l’abattoir.
Si elle a de la chance, il ne sera pas trop rempli aujourd’hui. Et elle pourra espérer être chez elle dans une heure.

Il arrive enfin… ça se précipite vers la porte. Et elle, toute menue, se fait écraser par une masse animée par le même but : monter à tout prix. Mais a-t-elle le droit de les blâmer ? Elle est comme eux, avec eux ?...

A l’intérieur, une chaleur étouffante, une atmosphère asphyxiante et une odeur nauséabonde de cigarettes bon marché imprégnée dans les vêtements, mélangée à un cocktail explosif d’odeurs corporelles.

Elle s’est habituée, ou du moins essaie… Elle avance, entraînée par le mouvement lent et irrégulier de la masse.

Des têtes de tous genres… la plupart, des ouvriers rentrant des chantiers, des maçons, des vieux aigris et d’autres échantillons de l’espèce humaine.

Elle continue d’avancer… et soudain elle ressent un contact étrange.
On lui colle de trop près. Elle bouge, mais ça se remet inéluctablement en place…
Elle se retourne.
Un homme d’une trentaine d’année. Il lui lance un regard d’une perversité à vous glacer le sang. C’est tout ce qu’elle verra de lui.

Il se rapproche encore et encore… elle sent sa main qui lui caresse les fesses et traverse son intimité, elle sent son organe qui se durcit à son contact.
Et elle ne peut dire un mot. Elle se tait. Elle a peur et ne sait comment réagir.
Elle est jeune, innocente. Elle l’était… Dorénavant, elle le sera moins.
Elle s’imagine se retournant et lui donnant une baffe. Non, elle ne peut pas ! Elle n’ose pas… Elle se tait et subit…
Son mutisme est un consentement pour son « violeur ». Il continue impunément à se livrer à ses petits plaisirs obscènes.

La file n’avance pas.

Indifférents, ils sont tous complices à ses yeux. Leur statisme a la délicatesse de se maquiller en impuissance. Personne ne voit, ne la voit. Tout ce petit monde est soudain frappé de cécité…

L’attente lui semble interminable.

Ca bouge enfin… elle se libère de se corps qui s’était imbriqué en elle.
Elle descend, les larmes aux yeux.
Elle a honte… et elle n’en parlera pas.
Elle le reverra, presque chaque jour, dans ce même bus. Il ne la reconnaîtra pas mais elle, elle n’oubliera jamais ce visage impassible et ce regard de vicelard.
Lui, se trouvera encore d’autres victimes et aura encore quatre érections avant d’arriver chez lui.
Le scénario se perpétuera…

Du bus de l'innocence, tout le monde finit par descendre un jour. L'arrêt est juste arrivé un peu plus vite que prévu pour elle…

39 commentaires:

Gattuso a dit…

bravo lilla, hak wallit romancière bi atam ma3na il kalima :-)

sinon pour les bus en tunise, moi j'ai remarqué que depuis qu'ils ont commencé à afficher de la pub sur leur carrosserie wallaw assez sympa même si ça ne change pas grand chose dans le service,

jusqu'à maintenant le bus que je préfère est celui avec le slogan d'orangina Secouer moi, Secouer moi ;-)

riot-baby a dit…

Les branleurs traînent dans la rue.. et ils envoient ça aux étoiles perdues..
Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien..

A girl in the moon a dit…

bah ça me rappelle de mauvais souvenirs; un traumatisme en fait ;)
lycéenne je prenais parfois le bus et une fois ça a mal tourné je me suis retrouvée nez à nez avec un de ces branleurs.. j'ai beau être dans la lune ce jour là je me suis insurgée et j'ai frappé le mec de mon coude et je lui ai écrasé le pied mais quittant le bus à mon arrêt il me suivit pour prendre sa revanche et heureusement qu'un voisin passait par là :-)

mais le pire souvenir que je garde des transports en communs c une fois à un arrêt du métro ou 2 mecs cachés derrière des arbres ce masturbaient en se delectent de la vue des jeunes filles qui s'apprêtaient à prendre le métro
écoeurant !!!!

désolée l'orchidée si je m'etale ici

Marsupilami's lair a dit…

Ça me fait penser aux histoires de tahar fazaa.

C'est bien écrit mais tu aurais pu faire un peu plus gore pour mieux faire sentir la détresse de la fille.

Bamboutch a dit…

C'est écoeurant!mais c'est une réalité..il y a des malades!
Mais il faut pas se taire...il faut pas avoir honte...c'est bizarre comment une victime se sente sale ou honte alors qu'elle n'a rien fait...il faut pas se laisser faire les filles il faut gueuler il faut lancer des poursuites...c'est le conseil d'un mec (moi)!
Il faut que ça cesse!

3617MyLif€ a dit…

C'est ce qui arrive dans une société où la sexualité est tabou.

fatalis a dit…

Ta sensibilité à fleur de peau s'exprime sous une palette de couleur différente (le noir et gris, en l'occurence...), et comme toujours ça sonne juste.

Orchéa for ever

Mia a dit…

Très bien décrit.
Ton post me touche personnellement. Beaucoup on vécu ou ont peur de vivre ca. Une fille qui vit dans une société comme les notres sort toujours avec la hantise de se faire draguer de trop pres, de se faire peloter dans la foule, ce n'est pas normal. Et quand elle en parle, elle risque d'entendre que si un mec a fait ca c'est qu'il a senti qu'il pouvait se le permettre, que c'est une allumeuse...

Bouha a dit…

salut
c la 2eme fois ke je visite ce blog la première fois c t à propos du sujet la liberté de chier ou qq chose comme ça :) c vraiment sympa ton blog continues...
bref pour ce ki est du sujet actuel ben c vrai je pense ke ça existe, moi en tt cas g eu une heureuse éxpérience :)) c t le contraire en fait c t une fille avec laquelle j'étudiais et puis elle s'est collée à moi d'une façon je vous raconte pas c t comme si elle criait je te veux tt de suite .... la suite je la garde pour moi :p
bon à part ça dans notre société actuelle y'a plein de malades et y'a un post qui a très bien répondu à ce sujet : "C'est ce qui arrive dans une société où la sexualité est tabou"
en tt cas ton sujet orchidée m'a rappelé le one man show de fellag si tu ne l'a pas vu je te conseille de le ragrder ça s'appelle "le dernier chameau" il appelle cette catégorie de personnes "les caleurs" :)) et y'en a des professionnels apparemment :) moi en tt cas ça me fait rire quoique c désolant ...
7assilou ton blog je le trouve assez bien bonne continuation ;)

Heliodore a dit…

Tres bon article, digne d'une chronique dans la presse locale !

Tu m'a fait rapplé mes années de lycéen !
Comme j'étais à Khaznadar, donc, les bus le matin, on avait beaucoup de chance. On prenanit le bus dans le sens opposé des travailleurs, et des travailleuses. Donc, le bus n'etait bourré que d'élèves.
On ne cottayait les "adultes" que quand on voulait descendre au centre ville pour une course quelconque.

rebelsilencieux a dit…

C'est triste.
Mais qu'est ce qui rend ça possible ? La connerie de la foule, le manque d'éducation, l'anomyma...
C'est pour ça que même si certains croient rendre service à leur enfants en leur laissant la totale liberté, le libre arbitre, en leur montrant pas les limites, les barrières morales de respect de l'autre...ils en font des associaux, à la fois boureaux ( par ce qu'ils font subir aux autres ) et victimes de la société ( parceque du fait de leur amoralité la société les rejette ) !!! C'est tellement triste.

Chouchitou a dit…

Les transports en commun, un vrai calvaire franchement !!! Même ceux qui sont privés, à des heures de pointe ils ressemblent bcp au bus de la SNT tellement ça grouille de monde, les bousculades, les "tripotages", les vols et bien entendu les disputes.
Pour une fille je pense que le pire cauchemar c de se faire tripoter par ces ... comment je vais les appeler ya rabbi en étant polie.... "je vais dire ces "pervers dérangés" c'est vraiment humiliant et dégoutant :((( Excellent sujet merci, ...ça rappelle des souvenirs.

Anonyma a dit…

j'adore ce tableau de magueritte..

Anonyma a dit…

erratum : magritte

Heliodore a dit…

Il faut peut être afficher cette image dans les bus et autres lieux publics :

http://heliodore.blogsome.com/images/nosex.jpg

Je ne sais pas comment inclure une image dans les commentaires. Si quelqu'un a des notions, qu'il les fasse partager.

OthRez a dit…

"Dans le bar tabac de la rue des martyrs, il y a des seringues qui se vident dans des bras sans avenir", ça ma rappelé ça ton post, une chanson rock frencèse.
Désespoir quand tu nous tiens :)
Tu sais dans le bus y a pas ke des perevers gros et gras à la conscience vide, il peut y avoir pas mal de bonne d'ambiance (cf. le 527 :D) .. Bon en été c po trés agréable mais bon :) Et quand c bondé il peut y avoir des piquepocket, linconfoort et tt .. et pi ces vicelards à trucider ..
Menfin ..
Deja monté dans un bus ?

sami a dit…

joli, trés joli, méme une moufida tlatli n'aurait pas fait mieux.......Mes hommages madame

General purpose a dit…

Malla saloperie d´obsedé! il doit etre frustré ce mec...Ach idawi...
Cela dit une objection contre cette recurrente stigmatisation de notre societe aka sex taboo... Ces incidents, a mon sens, ne peuvent etre exclusifs a notre pays ! C´est le probleme du transport en commun de merde qui continue a pourrir la vie du tunisien. Un bus plein va forcement constituer une occasion en or pour un frustré pr se livrer a ce genre danimalerie. La france par exemple, essayez de prendre un rer pdant la periode de greves: vous allez etre ecrasé, mutulé, sodomisé et tout ce que vous voulez.. Les francais ont l´air organisés oui, mais cest juste parceque leur transport en commun est moderne.

OthRez a dit…

@gattuso : Agittez avant de déguster :)

sami a dit…

ca m'a rappelé un épisode dans un RER parisien datant d'au moins 10 ans, tard le soir.
Une jeune femme blanche, maigrichonne, portant des lunettes, bouquinait tranquillement alors que le train se dirigeait lentement vers une des banlieues les plus chaudes de Paris, la Seine ST Denis....
Le compartiment était presque vide, quand montérent deux énerguménes qui se font appeler cairas, ils vont directement s'assoir devant elle; sans exagérer le moins baraqué d'entre eux doit faire au moins deux fois mon gabarit, et je vous épargne les balafres sur leurs visages, plus les yeux rouges éclatés, ils ont du fumer la moquette quelques minutes auparavant.
L'un d'eux ouvre tranquillement sa braguette, sort sa quéquette et commence à se branler.
La fille ne branche pas, aucun signe de peur sur le visage, elle continue à bouquiner, aprés deux ou ou trois minutes elle se léve en direction du mec, regarde sa quéquette comme un médecin osculterait un patient atteint de la peste et dis: "Si j'avais une bite aussi petite que la tienne, j'aurai peur de la sortir, ca prend rapidement froid ces petites choses la". Je vous assure que le mec a débandé plus vite que l'éclair, c'était la victoire du faible sur le fort, de l'intelligence sur la connerie, se taire c'est laisser la place au mal, aux mauvais.
Voila.

Gattuso a dit…

@othrez : hi hi hi

sarroura a dit…

bien écrit je te félicite :)
c'est malheureux, mais ca existe. les pervers ca court les rues et pas que dans les sociétés ou le sexe est tabou .

ex blonde a dit…

@orchea: bravo j'adore le sujet et la fçon de le traiter, j'espère simplement que dans notre pays on arrive un jour à en parler plus avec les personnes concernées et de popuvoir les aider je n'ai pas bcp d'échos sur les associations de ce type car le tabou nous handicape encore et toujours.
mais je garde espoir.
bravo

Anonyme a dit…

ça m'est arrivé de descendre d'un bus en pleurant comme une clocharde ds la rue, je me reconnais ds ce post magnifiquement écrit!!!
ça m'est arrivé de regarder ces pervers ds les yeux et voir leur orgasme monter jusqu'à ce qu'ils n'en peuvent plus, ça m'est arrivé oui.....
Et comme tu l'as dit désormais cette innocence qui était en moi s'est évaporée parcke face à ces loups faut être une salope de première et ne laisser personne se foutre de toi même si l'enjeu est grand!!
Adieu innocence,je voulais pourtant rester innocente mais des salops comme ceux là ne te laissent plus voir la vie en rose et avoir un fond angélique; petit à petit ils te dévorent, petit à petit ils font de toi une autre personne; petit à petit ils te détruisent.........
Celle sui était un jour un ange!!

Elyssa a dit…

Touchant et percutant ce post orchidée , bien illustré du "viol" de magritte d'ailleur . On déscend tous au terminus de l'innocence, un jour plus ou moins tard et plus ou moins blessé d'ailleurs. La réalité n'est pas gentille même loins des bus populaires et des hommes pervers , tu croiseras la saleté un peu partout et même rafinée, déguisée et masquée , elle aura toujours le même goût amer et méprisable . Personnellement , je crois qu'on ne peut pas l'éviter des fois on ne peut rien contre elle surtout les premières fois qu'on la croise , on est encore trop vulnérables , elle nous prend par surprise ... Bref, si jamais il m'arrivait de rencontrer cette jeune fille je crois que j'aurais envie de lui dire "je comprends que tu puisses être blessée par ce viol, par ton silence , par le silence des autres , un jour j'espère arrivera ou tu ne subira plus ce genre de comportement , tu saura te défendre et tu sortira de ton silence pis n'oublie surtout pas de regarder ailleurs et même autour de toi , il y a tellement de jolies choses à apprécier :)"

Un vrai talent d'écrivain , bravo :)

SkyDancer a dit…

Premiere visite de ce blog!!
J'adore!! je repasserais par la plus souvent!

Sinon.. Le post est touchant..

Mais ce qui me revolte est son silence!
Ya pas lache que de subir et de se lamenter..

Desolé.. mais c'est ce que je pense :)

A plouch :)

L'esprit de Jack a dit…

ma chère Orcheadée, ce que tu décris là.. c'est un crime contre l'humanité..
Le genre de saloperies dont tout le monde est courant, mais rarement reconnait..
Je te dis bravo et bravo.. d'avoir poser un oeil sur ce problème.

General purpose a dit…

Mise a part la reaction de G.inthemoon, ya un denominateur commun ds les autres temoignages : la reaction directe est de s´arracher cette innonscence...Je comprend pas. Juste a cause dun ptit raté de la nature vous decidez de renoncer a vos attaches? On dirait que l´innocence (bienque pas tres definie jusque la) est une lourde charge sociale que vous avez du mal a conserver et vous attendez la premiere occasion pour s´en debarasser si la sociéte n´a pas ete reconnaissante.. Quand on croit a une chose, on fait notre meilleur pour que personne ne l´altere,.. a moins pour moi.

Nadia a dit…

Etudiante, j'avais trouvé la parade pour transformer ce calvaire en plaisir.
Dès que je monte dans ces boites à sardines (je n epeux les appeler "bus"), et m'arranger pour etre devant un jeune, bien sous tout les rapport, ou à defaut, un dame ou un enfant.
Le "jeune-homme-bien-sous-tout-les-rapport"ne decoit JAMAIS. Il me protège même contre les autres loups.

une fille a dit…

alors j'adore ce sujet orchéa.. les rares fois ou j'ai pris le bus.. je me souviens une fois j'ai senti une main se balader sur mes fesses, non il commencait à les pétrir.. j'ai cru que c t accident .. je me suis retournée.. le mec souriait.. je me suis éloignée .. il m'a suivi.. souriant tjs.. en fin de compte je me suis réfugiée ds un autre groupe.; je me suis jamais sentie aussi humiliée de ma vie.. j'ai lu qq commentaires qui se demandaient pq on crie pas au scandale.. franchement.. peut etre ça aurait remis le mec à sa place.. mais peut etre j'aurais crée un scandale.. le mec n'avait pas l'air de regretter.. je voulais pas ya3meli chouha et qu'il me traite de tout les noms.. et j'en avais honte.. je ne joue pas à la victime mais je sentais que le fait d'en parler à voix haute allait me souiller encore plus.. tu sais gen prep.. qd on a rien demandé et qu'on commence à te toucher comme ça.. c plus que du dégout.. tu te rends compte qu'il ya des gens sales .. et qu'ils te contaminet avec...
sinon 3617 tu disais que c le cas des sociétés ou le sexe est tabou.. détrompe toi.. c un peu commun à toutes les sociétés.. c comme si tu disais que le viol n'existe que dans notre société.. c une sorte de viol soft.. on te viole ton corps.. par attouchement..
bref.. ceci est un inconnu mais qd il s'agit d'un membre de ta famille.. ou une personne que tu connais et que tu respectais.. alors là.. je préfère me taire

campala_city a dit…

il trippote tes fesses et tu dis nè7chem ?!!!!
c'est pas facile de réagir et d'être traitée de tous les noms..c'est ça?

lèlla..
men chkoun te7chèm ?
mèn ces gens qui te violent w 3inik to5zor?
de ces zombies avec toi dans le bus qui se rincent l'oeil (t9oul 3lihom metchammtine fik) et qui se masturbent la main dans la poche ?

désolé, mais je comprendrai jamais ces gens qui ne veulent pas se défendre eux même..et n'allez pas me dire que je ne suis pas une fille bla bla bla donc je pourrai pas comprendre..c'est simple, d'abord c'est une question de bon sens: on m'agresse, je réagis (bech ma n9oulech kelma o5ra)..j'incite pas a la violence (quoi que face à ces ordures elle est pas de refus) mais plutot a la self défence..ensuite croyez moi je connais des filles qui rien qu'avec leurs regards font palir les plus osants..
les filles, vous seules êtes capables de stopper ces actes, assumez pleinement vos reponsabilités et surtout surtout ne vous laissez pas faire..perdez pas votre estime de soi, c'est une valeur des plus chères .. par ailleurs y a pas de quoi se sentir humiliée, car s'il y a quelque chose d'humiliant, ça sera exactement de ne pas lutter contre l'injustice..
donc mon conseil pour vous, même si c'est plus saoulant que l'attouchement (ce que je n'ose croire), un scandale de 2 minute vaut toujours mieux que ces sequelles que vous portez et racontez tant d'années après..


une fille
tu sais bien que je suis trop sensible aux histoires d'attouchements..

General purpose a dit…

Une fille: supposant que c´est moi le gen prep :D, ce que je conteste c´est ce "et te contaminent avec"... On va pas facilement laisser un sale toucher a notre amour propre et a notre ego.. Cest juste un sale.. on ne s´attardent pas trop face aux sales et les dechets de la societe, sinon moi aussi je vais passer le reste de ma vie à me rappeler de cette scène de couteaux (Pas vraiment, c´etait des epées :D) et de ces deux mecs qui mont braqué...

@Campala_city: tout à fait d´accord! Il faut jamais se laisser faire et culpabiliser à cause d´une ordure...

une fille a dit…

se défendre vous dites.. parfois à 16 ans .. on se cherche encore , on a pas assez de courage.. de confiance en soi.. d'assurance pour remettre ce salaud à sa place..aujourd'hui je ne laisserai pas ça passer.. je n'en ai aucun doute.. mais qd on est ado.. on est pas assez fort pour se défendre.. je ne porte pas des séquelles.. et je ne joue pas aux victimes encore une fois.. pour etre franche ça m'a dégoutée .. et surtout c son m'enfoutisme.. genre oui je te tripote et je m'en balance ce que tu penses.. ça m'a laissé sans voix..mais je te le redit campela.. tu sais pas ce qu'est d'etre une fille.. c cliché mais c vrai..
GP qd j'ai dit ils te contaminent..peut etre c t un peu fort.. mais c t pour dire tu n'arrives plus à regarder les gens comme avant.. dans le sens tu ne crois plus aux gens.. mais merde il a surement une soeur .. une mere .. une copine.. d'imaginer une de ses proches ds la meme situtaion .. ne lui fait rien?? ti en tt k..

campala_city a dit…

une fille
désolé mais à 16 ans on n'est pas ado on est encore enfant
ça change tout putain !


bon je sors car je sens que je vais encore éclater au risque de polluer d'avantage le net, je taperai mes insultes ailleurs

fffff !!
mais ça me révolte d'une manière..
je sais que je suis capable de massacrer un des ces chiens en chaleur si j'en attrappe un et de mettre des photos de sa gueule déchiquetée à coups de caterpillar avec S***** mon rottweiler qui est entrain de lui chier dessus..

c'est bon je sors
(dirrrr)

L'esprit de Jack a dit…

Après l'avoir signé du caterpillard, et du rottweiler.. tu le laisseras vivant..

.._...|..____________________, ,
....../ `---___________----_____|] = = =
......./xx:JACK:::SPIRIT :xx//
...../_==o;;;;;;;;_______.:/
.....), ---.(_(__) /
....// (..) ), ----"
...//___//
..//___//
.//___// ©LiCoRn

et bang.. une balle dans la gueule :)

sami a dit…

mais que fait Mme Naziha??
Ou est elle
pourquoi est elle
Naaaaaaaaziha tu nous manque reviens vite ma grosse
aaaaaaaller Naziha
allllllller Naziha

Fatalis a dit…

Euh... Sami, à moins que tu te soit mis à lire cette grosse m... de Cohello, j'crois que t'as un homonyme...

sami a dit…

@fatalis: j'ai déposé une demande à la mairie de mourouj6, changement de prénom pour usage abusif d'ononymage y'a écrit dessus.
El chaouech mezzel yedress fel mawdhou3a , je te tiens au courant :)

Anonyme a dit…

c bizarre mais je viens de remarquer que dans le mot terminus il y a le mot tirma, peut être c'est la terminologie de ce mot qui explique le comportement du mec ;-)
PS : 7atta dans terminologie thamma kilmit tirma :-)