03 mars 2006

Madame N. : Au commencement...

Vous vous souvenez sûrement de la chère Madame « je pète dans la soie », qui parlait « français » dans ses soirées mondaines. Nous l’appellerons Madame Naziha (un prénom typique de bourge tunisienne).

Madame Naziha est très riche. Contrairement à Dame Nature, qui lui a offert 120 kg d’amas graisseux équitablement distribués sur toute la surface de son corps, la vie l’a bien gâtée sur le plan matériel.
Il faut dire qu’elle a un peu forcé le destin. Son mari, elle ne l’a pas connu au détour d’une rue, dans un café ou à la sortie d’une pièce de théâtre, mais à travers le speed dating made in Tunisia : tu entres avec un gâteau, tu ressors avec une femme.
En ce temps là, Mademoiselle Naziha était une jeune fille, qui se cherchait.
Elle coulait ces interminables heures d’école à regarder le prof, comme on regarde un aquarium, émerveillée par une intelligence qu’elle n’aura jamais. C’est certain, ils vivaient dans deux mondes parallèles.
Tous ces chiffres et ces mots enchaînés dans une suite illogique, ça ne passait même pas à travers le filtre de sa cervelle. Ca sortait directement par un canal
« déchets » (la nature fait si bien les choses).
Ses parents avaient fini par se rendre à l’évidence : cette troisième enfant n’était toujours pas l’espoir tant attendu de la famille.

On lui avait alors fait connaître un cousin lointain, d’une mocheté digne d’un portrait de Picasso, un type « cubique », c’est le mot !
Mademoiselle Naziha était, il faut le signaler, « baisable », malgré la bouée de graisse qu’elle portait autour de la taille et la cellulite qui formait des vagues à faire pâlir de jalousie les plus grands surfeurs.
On ne pouvait pas en dire autant de son « Cube », il était et restera laid. Un thon !

Mais l’argent a cette magie qui vous transforme un rat d’égouts en étalon pur sang arabe.
Elle n’était pas obligée de le regarder quand ils feraient l’amour, si tant est qu’ils aient une vie sexuelle.
Le sexe, c’est désuet devant toutes les ouvertures sociales que vous offre l’argent.
Une pirouette de temps à autre pour satisfaire quelques pulsions primaires et puis voila.
Surtout que, pour lui dire des mots doux, quand elle se sentait l’âme romantique, elle n’était pas obligée d’être sincère. Dire, c’est une chose, penser ce qu’on dit, c’est tout autre chose…

Elle accepta bien sûr… et lui, s’empressa d’en faire de même, de peur que sa cécité provisoire ne finisse par guérir.
Un mariage, où il ne manquait plus qu’une partie de « torchade de cul » aux billets de 30 DT, tant le faste ne laissait pas indifférent. Et voila notre souillon, Mademoiselle Naziha, transformée en Madame Naziha, reine des folles nuits de Tunis.

Madame porte la fourrure comme un militaire porte l'uniforme. Quand on la voit on ne peut s’empêcher de penser que ça vaut bien les trois visons et deux renards sacrifiés. Sur eux, ça ne donnait pas le même effet, ça passait trop inaperçu.

Chez ses amis, sevrés au caviar et au champagne, elle se sent dans son monde. Elle nourrit ses conversations d’éclats de rires (hypocrites, cela va sans dire). Elle enchaîne cigarette sur cigarette, et débat toujours sur des questions existentielles : « Où passer ses prochaines vacances quand on a fait le tour du globe ? », « A quand la nouvelle Série 7 de chez BMW ? ».
Mais Madame sait poser ses questions de manière dramatique et affectée, on compatirait presque.

Décidemment, nous n’avons pas les mêmes valeurs…

33 commentaires:

Gattuso a dit…

oui c normal, que vous n'avez pas les mêmes valeurs : inti takil fil jbin w hiya takil fil caviar ;-)
j'attends la suite des histoires de madame naziha ;-)

sarroura a dit…

les aventures de madame naziha au pays des merveilles :P
mdr ton histoire, y aura une suite?

3617MyLif€ a dit…

Depuis que j'ai lu ton post je vois des Naziha partout!!
El cha3b ji3an y7ebb yakel 5obz!!
Naziha tal3etelhoum mel barkoun ou 9aletlhoum : mahou ma fammech 5obz koulou gattooooo

Fatalis a dit…

Du particulier à l'universel, de Maupassant à la tunisie, de l'acuité sans pitié au rire, il y a un pas que tu franchis avec élégance et talent !

Trop fort l'Orchidée!

Fatalis

Sacha a dit…

Eh oui, il y a des gens comme ça... mais honnêtement est ce de leur faute: si elle a manqué d'intelligence, si elle n'a jamais compris ce que le prof disait, si elle a été élevée d'une certaine manière et a vécu dans un certain milieu avec certaines valeurs... Quand je rencontre ce genre de personne, moi, je ne peux m'empêcher de compatir.

moOha a dit…

biensur que c'est de sa faute, faut rester humble malgré sa richesse

A Girl in the Moon a dit…

loooooool
j'attends avec impatience la suite des aventures de Madame N.

j'ai adoré ce tableau d'une fidélité exceptionnelle : on dirait une nature morte! qui au lieu de représenter des objets représente en détail un personnage. Et quel personnage! C'est l'archétype de la bourge tirée à plusieurs exemplaires ces derniers temps :p

Ah seul petit bémol : je n'ai pas aimé le choix du prénom car ma maman s'appelle Naziha : ce n'est donc pas un prénom typique de bourge tunisienne :p

Tarek a dit…

Je continue l'histoire:

Dans les coulisses, la vraie personnalité de Naziha se révèle. Naziha est complexée, et elle a faim (traduisez en arabe!). Elle est la première a piquer les petits savons de sa chambre d'hôtel parisienne, elle est la première a revendre ses vieux vêtements via sa bonne, elle est la première a bouffer el bor3'ol et chakchouket li9ra33 et a dire qu'elle a eu un succulent Velouté de courgettes au basilic accompagné d'une petite salade de crudités au déjeuner, suivant les conseil de sa diététicienne. Elle est la première à aller négocier un objet de 6 dinars fel aswe9, et a insister pour payer 4 et on 5 dinars comme propose le marchand. Elle est la première à dire qu’elle est une baldia de souche, que sa famille est ‘en fait’ d’origine turque et que le bey était son oncle, et qu’il lui manque.

Que serait Naziha sans sa BM!

ORchea a dit…

@gattuso: ya 7asra 3lik! ena ili iji bech nekil illi iji!!!

@sarroura: au pays des merguez!
oui y aura une suite inchallah!

@3617mylife: :-))))))7lowa minnik!

@fatalis: t compliments vont finir par ne plus devenir crédibles! critique moi!!! :-)

@sacha et mooha: oui, c certain que la pauvre a baigné dedans... ms on pe tjs faire la part des choses, la richesse doit être une force pas une faiblesse.

@agirlinthemoon: et voila!! fallait que ça tombe sur kk'un!! g t sûre que j'aurais un commentaire com ça ms j'attendais de voir c ki! :-)
je suis dsl ma belle, vraiment!! ms c le prenom qui convenait le mieux! mes respects pr ta maman qui, je suis sûre, n'a rien à voir avec cette femme! :-)

ORchea a dit…

@tarek: c pas juuuuuuuuste!! t'as tt dit!!!! :-)
bon je v devoir trouver une autre suite des aventures de Naziha! :-)

Tarek a dit…

oups, désolé! :)

Sam a dit…

Et son mari dans tout ça??
La suite Orchea

A Girl in the Moon a dit…

Orchea ouai c'est vrai c'est le prenom qui convient le mieux au personnage :d

Elle n'a rien de naziha ( en arabe c l'incorruptible l'honnete personne droit et intègre alors que Madame " je pete dans la soie"

Je sais que ma maman n'a rien a voir avec ça donc ne sois pas désolée pour ça ;) faut pas mettre tt les oeufs dans le meme panier ;)

@Tarek : tu as tt resumé lool

Sami a dit…

Heu... mmm joliment écrit... Mais bien contradictoire dans ta façon de voir. Un post ou en apparence tu t'indignes des matérialistes si j'ai bien compris. Mais quand on s'indigne du matérialisme et qu'on fait de ses personnages des mochetés, et non pas d'une façon objective ("thon", grasse et grosse mais baisable...) ça devient du matérialisme en soi. Une apologie de la beauté physique en parallèle avec le fil de tes idées.
Tu m'excuseras mais je décèle un brin de prétention ici aussi, relativement a ta même façon de décrire que j'ai citée plus haut.
Autre chose, tu dis à la fin "nous n'avons pas les mêmes valeurs".. Doit-on y comprendre qu'il y a un détachement entre toi et cette catégorie de gens? Es-tu sure de ne pas porter de haine plutot?

Bon j'arrete de massacrer. Tu ecris super bien cela dit en passant.

ORchea a dit…

Ahh!! un commentaire qui appelle une réponse...miamm, je m'en lèche les babines..

Cher sami, ce n'est pas de ma faute si cette Naziha est grosse! Je me contente de décrire l'archétype de la bourge, et je suis désolée de te l'annoncer d'une façon aussi abrupte: la plupart des bourges sont gros!!!
Après, bien sûr, tu ne me tiendras pas rigueur de mon cynisme exacerbé (c tt ce que j'ai!! :-( )... je ne fais pas un article de presse, j'apporte mon grain de sel à mes personnages...c normal ce sont MES personnages! :-)

Aucune apologie de la beauté physique ds ce post! Ms plutot une description "caricaturale". si tu ve, je pe le faire ds un prochain post et tu pourras me critiquer à juste titre! :-)

Concernant ta dernière rmq, je ne suis pas kk un de haineux... Au contraire, je rie de tout et mm de rien. Cette femme, je la remercie d'exister car elle met encore plus en valeur les gens "vrais", sincères...
Et je ne m'indigne pas des matérialistes, je décris ce que je vois, biaisé par le filtre de ma cervelle de timbrée.

Et j'écris super bien? waou, venant de toi, ça me touche!! ;-)

Ps: continues de me massacrer, chui maso! :-)

Fatalis a dit…

"Nous n'avons pas les mêmes valeurs"
dit l'Orchidée ?
Si celà corespond à la réalité, ou est le mal de nommer avec humour sa part de différence ? Et ce n'est pas non plus, me semble t'il, forcément un témoignage de prétention, plutôt une aspiration à grandir, à s'éloigner de ce qui est bas. Une thèse par l'antithèse, en somme...
Le grand fantasme d'une partouze humaniste globale ou nous serions tous égaux n'a guère de sens, du moins en l'état... Tu ne crois pas Samy?...

Tarek a dit…

En fait Orchea il y a deux types de bourges (d'apres ma toute petite experience de la vie):

- Très grosses, et qui fument
- Très maigres, et qui fument

Les deux ont des voix à te percer le tambour de l'oreille. Les deux adorent allumer la cigarette en claquant la porte de la BM, les font des 3omras chaque année,
pas par piété, mais par snobisme. Les deux te répondent en français quand tu poses une de question en arabe, et te lancent un regard du genre "tu parles pas français toi?". Les deux ont des enfants bac-4 qui se la jouent à leur tour, et qui sont aussi incultes que leurs chaussures Bailly. Les deux ne ratent pas l'apéro, véritable melting pot de complexés m'as-tu-vistes ou les sujets de discussion vont de "Nedia pars faire beaux-arts a Paris" a "Sarah 9ayydet Tayyeb fel mission" (Tayyeb qui porte le nom de son grand-pere, genre 'weld el bacha') a "Aziz va reprendre la société de son pere, Sil Hedi". Aziz qui a 23 and, qui ne sait pas combien font 8*9, et qui joue avec les cles de la mercedes en parlant avec Nedia de l'arrondissment qu'elle a choisi a Paris, et de toute la racaille qu'elle va y trouver (t5alltet Bariz Nedia, attention!).

Allez faut que j'arrête c’est un sujet qui me met hors de moi.

PS. personnages fictifs :)

Ammouna a dit…

Bwouhouu la serie 7 Bmw est dejà sortie! quelle conne steuu naziha!
et pi non, moi je suis pas d'acc parce qu'elles sont pas forcement moches et grasses et comme tu decris, ca me fait penser à un compte pour enfant ou on exagère la laideur des mechants et accentue la superiorité intellect des gentils! mais bon, oumourkom :p

Gattuso a dit…

@ammouna : le conte pour enfant tahki 3la jaddi gattuso et tarek le méchant ;-))

sarroura a dit…

je pense pas que c'est exagéré, cette tranche de société et ce genre de personnages existe bel et bien. la fille a sauté sur l'occasion. ce que je trouve dommage,c'est l'attitude qui change avec l'argent, cette attitude de snober. iji el foul lélli ma 3andouch zrouss :P

Ammouna a dit…

n'importe quoi, moi je dis que ca n'existe pas.

Fatalis a dit…

Euh.. en France, ds le milieu bourgeois et aristo surtout, bin y'a plein de Naziha, en bien pire, parce que imaginez une Naziha française qui a épousé un mari (cubique lui aussi) dont la famille consanguine depuis 90 générations orne les murs du salon ? Vous voyez l'horreur et la connerie cosmique que cela peut engendrer?... Le fait est, le réel est souvent bien pire que la fiction... Tu veux une critique Orchidée ? Et bien ta caricature est encore loin du compte...

rebelsilencieux a dit…

@fatalis : tu vis ou moyen age ?. Tu as le style d'écriture d'un courtisant de la cours du roi Artur. Cette critique est pour ton bien :-). Zen, cool man, détent toi un peu...

@orchea, je n'ose émettre un commentaire...il risque fatalement d'être hors sujet. ---> Aux postes suivants ;)

Fatalis a dit…

Bin, je peux dire bite, couille, fuck off, mais justement Arthur, Oscard, ronsard and co, j'aime bien. A l'oral, ça me manque un peu...

Sorry man

Fatalis

PS : et puis ta remarque sur le moyen âge... Comme si je savais pas qu'on est au XIX ème siècle!!

sarroura a dit…

je peux te dire ammouna que j'ai rencontré des personnes comme ça donc quand j'ai dit que ça existait bel et bien c'est paske chofthom...

L'esprit de Jack a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Napo a dit…

miskina nazhia, elle a été
massacré dans ce post...:-))))
quoi que ce stereotype existe bel et bien, et meme en dehors de la bourgeoisie aussi...en l'occruence les arrivistes.

Kassus a dit…

Kdo ;o)

Cornwell a dit…

J'aimes bien cette histoire de Naziha, elle s'est privée et a une vie à la con pour asspuvir son besoin primaire à elle! 7assilou zayed ejji3ane yo9o3d ji3ane!!
et tous les visons et les bm de la terre n'y feront rien!

kassus a dit…

Encore moi :) Ton post m'a rappelé le père Noël et la petite fille de Brassens :

"Avec sa hotte sur le dos
Avec sa hotte sur le dos
Il s'en venait d'Eldorado
Il s'en venait d'Eldorado
Il avait une barbe blanche
Il avait nom "Papa Gâteau"

Il a mis du pain sur ta planche
Il a mis les mains sur tes hanches

Il t'a promené dans un landau
Il t'a promené dans un landau
En route pour la vie de château
En route pour la vie de château
La belle vie dorée sur tranches
Il te l'offrit sur un plateau

Il a mis du grain dans ta grange
Il a mis les mains sur tes hanches

Toi qui n'avais rien sur le dos
Toi qui n'avais rien sur le dos
Il t'a couverte de manteaux
Il t'a couverte de manteaux
Il t'a vêtue comme un dimanche
Tu n'auras pas froid de sitôt

Il a mis l'hermine à ta manche
Il a mis les mains sur tes hanches

Tous les camées, tous les émaux
Tous les camées, tous les émaux
Il les fit pendre à tes rameaux
Il les fit pendre à tes rameaux
Il fit rouler en avalanches
Perles et rubis dans tes sabots

Il a mis de l'or à ta branche
Il a mis les mains sur tes hanches

Tire la belle, tire le rideau
Tire la belle, tire le rideau
Sur tes misères de tantôt
Sur tes misères de tantôt
Et qu'au-dehors il pleuve, il vente
Le mauvais temps n'est plus ton lot

Le joli temps des coudées franches
On a mis les mains sur tes hanches."

Sami a dit…

mmmm...
Il vient quand le nouveau post?
Tu te fais désirer?
:p

ORchea a dit…

@kassus: merci pr les 2 kdo! :-)

@sami: il arrive le nouveau post, et toi tu deviens dépendant? :-)

Anonyme a dit…

Hello. And all nice words. great site great yes it is.
[url=http://free-porn-free-sex-free-xxx-videos.org] porn clips[/url]
porn clips
http://free-porn-free-sex-free-xxx-videos.org